Tomb Raider (2013 – PS3)

dimancheAujourd’hui c’est dimanche: geek day!

338156

La jeune Lara Croft, âgée de 21 ans, part explorer les mers du Japon. Après le naufrage de son navire, elle se retrouve avec une partie de l’équipage sur une île étrange du Yamatai où règne un ancien culte, celui des Solarii vénérant une déesse solaire. Lara va devoir faire face à une météo capricieuse pour pouvoir quitter cet endroit hanté et libérer sa meilleure amie Samantha, capturée par le vénal Mathias prêt à tout pour faire renaître la reine Himiko…

Première fois avec Lara Croft et certainement pas la dernière! Tout en connaissant le personnage, je n’y avais jamais joué avant et cet opus sur PS3 m’a vraiment donné envie de continuer l’aventure avec cette jeune femme forte et pleine de ressources!

Ne nous voilons pas la face: le jeu est carrément incroyable! On retrouvera un peu d’Uncharted avec un mélange judicieux entre action/aventure/fantastique. L’histoire est au début centrée largement sur l’action/aventure avant de tomber dans le fantastique dans un second temps.

tomb_raider-screenshot-5

Une histoire de Soleil

Finalement, l’évolution de l’histoire, grâce aux découvertes de Lara, se fait en douceur et on accepte assez vite cet élément fantastique. Cependant, la fin est peut-être un peu trop poussive avec une résolution très rapide laissant finalement peu d’explications aux joueurs, à part qu’une suite se profile clairement…

Lara est une aventurière vite attachante dont on suit l’aventure avec grand intérêt ce qui permet notamment d’être à fond dans le jeu et d’oublier parfois que le monde réel vous entoure! Ainsi, certains passages sont assez stressants et demandent une concentration accrue. Les personnages secondaires sont également tous bien travaillés même si l’antagoniste, Mathias, est finalement un big boss assez classique et pas tellement charismatique.

On notera les magnifiques décors de ce jeu et les cinématiques magistrales. Tout est maîtrisé: de la mise en scène en passant par la lumière et les effets spéciaux. Par exemple, petit à petit, Lara est recouverte de boue et de sang et plus elle se bat, plus elle est amochée ce qui apporte un effet très réaliste au personnage.

tombraider-2013-03-11-05-45-49-87

Tomb-Raider-2013-review-screenshot-6

La question qu’il est honnête de se poser est: est-on vraiment intéressé par les Solarii? Non… Car finalement ce sont les actions de Lara qui nous maintiennent en haleine et on se demande juste quand cette pauvre jeune femme va sortir de cet enfer. Cependant, l’univers trouvé pour nous faire rentrer dans ce jeu d’action est original et différent de ce que l’on a déjà vu. Les auteurs ont travaillés sur les éléments et la nature en reliant certaines quêtes au vent ou au soleil. Ainsi, les éléments fantastiques ne sont pas juste posés pour faire joli, mais apporte du relief à l’intrigue confrontant ainsi Lara a des forces qu’elle ne maîtrise pas.

L’Aventure!

L’exploration de la carte permet de trouver divers objets aussi bien pour entretenir la collection personnelle de Lara que pour améliorer ses armes. Il faut regarder partout! De plus, grâce à la découverte d’objets du Yamatai, on en apprend un peu plus sur l’histoire de cette île. Les documents glanés par Lara lui permettent également de comprendre l’origine du culte des Solarii.

tomb-raider-playstation-3-ps3-31563-1362411369-118

Chaque nouvelle avancée de Lara lui permet de gagner des points d’expérience que l’on peut ensuite échanger contre la maîtrise d’une compétence. Plus Lara a de points, plus vous débloquez de capacités notamment des combos pendant les combats. Il est plutôt facile d’arriver jusqu’au bout de toutes les compétences si vous suivez scrupuleusement toutes les missions secondaires et énigmes diverses.

tomb-raider-playstation-3-ps3-31563-1362411369-156

Le maniement des armes est très facile d’accès même si les adversaires ne sont pas toujours faciles à battre. Les améliorations sont de qualité et vous permettent de vous amuser un peu plus au fur et à mesure du jeu. Pour vous aider sur votre chemin, l’instinct de survie permet de trouver à chaque fois le bon endroit pour la continuation de la quête principale ou la découverte d’objets cachés. Ce petit plus est assez appréciable, car la map est assez grande, mais surtout les lieux sont souvent escarpés, ce qui vous permettra de ne pas tourner en rond pendant des heures ou vous heurter à des rochers!

tomb-raider-playstation-3-ps3-31563-1362411369-193

Le gameplay est fluide et le système de combat est maîtrisé, mais surtout réaliste, à l’inverse d’un Uncharted où une balle dans la tête ne fait pas forcément mourir votre adversaire! Pas de bugs de jeux ni de caméra même si parfois la queue de cheval de Lara joue les troubles-fêtes…

CONCLUSION

Tomb Raider- le reboot est un jeu d’action/aventure totalement maîtrisé avec un bon temps de jeu où l’on s’occupe d’un personnage tout à fait plaisant. On a envie d’avancer, envie de connaître le fin mot de l’histoire et de débusquer tous les trésors cachés sur l’île! Mais surtout, on aurait envie de considérer Lara Croft comme une sorte de "princesse" moderne que les petites filles prendraient en exemple et montrer ainsi qu’à la place d’attendre qu’on vienne nous sauver, il est louable de sauver les siens…

Les histoires de Maman chatte

petitsAujourd’hui c’est samedi: vive les petits!

9782013923149FS

Qu’elles sont jolies les histoires de Maman Chatte ! Les chatons sont captivés par les aventures de Perle-Fine la petite souris, de Papillons le cochon ou de la famille Charivari… Ces histoires pleines d’entrain et de gaîté seront un bonheur à lire le soir avant de s’endormir.

C’est dommage, car les très jolies illustrations de Violaine Hurlé, rappelant Potter ou encore Inga Moore, s’accompagnent de textes plats sans rebondissements. Certes, tout ceci est adapté aux petits, mais même pour les plus jeunes on peut créer de la tension. A part des personnages enfermés dans un placard et un petit cochon malchanceux, il n’y a pas assez de dynamique dans les histoires de Maman Chatte!

On trouvera par contre une belle présentation des chapitres.

DSCF2181

Et bien sûr de superbes illustrations très détaillées avec de belles couleurs pastel. Il est vrai que le petite livre est agréable à feuilleter grâce au travail de Hulné. Tout en travaillant sur des animaux anthropomorphisés, l’illustratrice réussit à garder les traits principaux des animaux qu’elle représente. Ainsi, la famille poule est très réaliste comme celle des écureuils. D’ailleurs, l’histoire des écureuils est la plus jolie de toute!

DSCF2180

DSCF2179

CONCLUSION

Les histoires de Maman Chatte est un album qui se regarde avec plaisir plutôt qu’il ne se lit. Dommage.

Angelot du Lac (scénario: 1/5 dessin: 4,5/5)

rabierAujourd’hui c’est jeudi: littérature pour les petits lutins!

angelotcouv

Angelot du Lac est un enfant trouvé et adopté par une bande d’orphelins plus âgés, qui se débrouillent pour survivre dans un pays ravagé par la guerre de Cent Ans. Partout rôdent des bandits sans foi ni loi. Angelot devient un garçon vif, malin, courageux. Armé d’une fronde, il affronte tous les dangers. Au fil de ses aventures, sur terre comme sur mer, il ne cesse de perdre, puis de retrouver ses frères et sœurs de fortune. Il fait aussi trois rencontres décisives. D’abord celle du comte de Forez, chevalier de belle prestance et de grande noblesse, puis celle d’Agnès, fille de marchand trop gâtée, mais adorable, enfin celle de Jehan de Meudon, dit " Songe-Creux ", homme de théâtre et causeur intarissable.

Sur 165 pages de BD, les 20 premières pages sont vraiment agréables à lire, mais par la suite, l’intrigue part dans tous les sens et le petit Angelot rencontre un certain nombre de personnages incongrus comme par hasard. Il y a un vrai travail sur les personnages notamment Angelot, Ythier et Agnès, mais l’intrigue est finalement assez ennuyeuse de par un enchaînement d’évènements sans liens les uns avec les autres. Cependant, les dialogues sont bien écrits en fonction de la caractérisation de chaque personnage.

Le point positif de cette BD jeunesse reste sans aucun doute les dessins. Yvan Pommaux nous propose du noir et blanc tout à fait maîtrisé avec un fourmillement de détails.

DSCF2183

angelotplLes décors surtout sont superbes ainsi que l’architecture et le travail sur l’ambiance générale médiévale.

DSCF2182CONCLUSION

Angelot du Lac est une BD jeunesse particulière qui manque un peu de piquant malgré un choix judicieux de sujet et personnages. Le côté conte d’antan est assez agréable, mais on aimerait voir plus de cohérence dans l’enchaînement des péripéties. Dommage, car avec des illustrations aussi admirables, l’auteur proposait aux enfants une BD intelligente.

L’Ange du Chaos – L’agent des ombres tome 1 Michel Robert (18/20)

livre Aujourd’hui c’est mardi: littérature pour les grands magiciens!

9782266174138

Jeune aspirant au service de l’Empire de Lumière, Cellendhyll de Cortavar a été trahi par ses amis et accusé de meurtre. Laissé pour mort dans un cachot, il n’a dû sa survie qu’à l’intervention des puissances du Chaos. Dix ans ont passé. Le jeune homme idéaliste est devenu un mercenaire impitoyable. Il n’attend qu’une chose : se venger de ceux qui l’ont trahi. Le seigneur Morion du Chaos lui confie alors une délicate mission : infiltrer l’Empire de Lumière et faire échouer son grand projet de conquête. Le moment est venu pour Cellendhyll d’assouvir sa vengeance…

Quelle incroyable découverte que ce premier tome du cycle L’Agent des Ombres de Michel Robert! Le roman se dévore même s’il faut bien l’avouer, s’attacher à Cellendhyll semble impossible au départ.

Personnage sombre, patibulaire et sans émotion, l’Ange du Chaos est un survivant torturé qui ne rêve que de vengeance. Mais peu à peu, on apprend à connaître le bonhomme et tout n’est pas si blanc ou noir. Et c’est là où réside toute la qualité du roman! Car tout en utilisant les notions de Lumière, Chaos et Ténèbres, Michel Robert réussit à sortir du manichéisme habituel pour nous livrer finalement de vrais débats sous-jacents sur la religion, la guerre et la politique.

Du coup, notre cher Ange du Chaos devient un protagoniste très attachant dont on a envie de suivre les aventures; dont on a envie de voir sa vengeance s’assouvir.

Si l’on peut parfois être rebuté par certaines scènes assez violentes, elles servent sans contexte l’action et ne sont jamais gratuites même si elles peuvent nous mettre mal à l’aise. Le style de l’auteur est à la fois fluide et soutenu ce qui donne un roman extrêmement bien écrit avec une vraie plume littéraire tout en n’oubliant pas le divertissement que la Fantasy doit logiquement procurer.

Les deux personnages gravitant autour de Cellendhyll qui m’ont le plus marqué sont la Gitane et Reydorn le mage. Entre une femme à la fois forte et romantique, et un mage débonnaire, mais puissant, Michel Robert propose des personnages secondaires qui ont du coffre! On est assez loin de la Fantasy traditionnelle: à part les différentes castes et créatures du monde, l’auteur a travaillé autre chose qu’une quête du héros.

CONCLUSION

Le premier tome de L’Agent des Ombres est un superbe roman qui se lit rapidement. On peut rajouter que le choix de chapitres courts permet de ne pas se lasser dans la lecture et d’avancer plus vite. On a envie de continuer à suivre Cellendhyll, mais surtout de découvrir les plans des puissants chefs de la Lumière, du Chaos et des Ténèbres…

coupdecoeurmars 2014

La Légende de Beowulf (4/5)

cinema Aujourd’hui c’est mercredi: ciné party!

Beowulf

En ces temps lointains, les sauvages contrées du Nord de l’Europe étaient peuplées de héros et de monstres, et des hommes audacieux, taillés pour la lutte et les conquêtes, pouvaient encore se forger des destins d’exception. Le plus glorieux d’entre ces aventuriers fut le Viking Beowulf, qui surgit un beau jour pour sauver le vieux roi Hrothgar et ses sujets des assauts d’une féroce créature. Son nom devint vite légendaire à travers le royaume et, partout, l’on chanta sa bravoure face au maléfique Grendel. Beowulf ne devint pas seulement célèbre, mais riche. Et avec la richesse vinrent bientôt de dangereuses tentations et une inextinguible soif de pouvoir. Car le héros était aussi humain, trop humain, sans doute, et le guerrier plus avide, plus ambitieux et bien plus faillible qu’on ne l’imaginait…

À force d’entendre tout et son contraire sur ce film, je me suis finalement décidé à la regarder et quelle surprise! Non je n’ai pas été déçue, au contraire. Je trouve que le film est plutôt bon avec une vraie vision sur les Vikings et une belle adaptation de la mythologie scandinave.

Le film est récent (2007) et on peut donc en effet critiquer la qualité du rendu de la 3D (notamment les marches des personnages) ou de la mocap pas toujours réussie. Cependant, le film nous plonge dans l’ambiance des sagas nordiques avec beaucoup de réalisme tout en dosant justement le fantastique: Grendel et sa mère puis le dragon. L’intérêt du film repose sur la définition du héros: qu’est-ce qu’un héros? Est-il supérieur aux autres? A-t-il reçu le don des Dieux ou n’est-il finalement qu’un simple mortel voué à répéter les erreurs de ses pairs? La dimension épique du film est bien présente ainsi que l’émotion notamment avec le roi Hrothgar, interprété par un superbe Anthony Hopkins.

beowulf-movie-clip-screenshot-we-need-a-hero_large

Ray Winstone en Beowulf est juste et charismatique même si ses séquences de combat sont un peu too much: notre héros se bat toujours nu afin de prouver sa valeur sans artifices ni accessoires! Le côté bourrin de la chose rappelle aussi 300, mais le combat final avec le dragon vient relever le niveau.

Beowulf

Les personnages féminins sont bien traités (à saluer pour une fois dans un film à l’ambiance Viking…) aussi bien Angelina Jolie en tant que mère de Grendel et séductrice destructrice ou encore la reine présente du début à la fin, représentant ces femmes Vikings fières et beaucoup plus intelligentes que les hommes ne le pensaient. Son évolution est touchante et son réalisme face aux comportements humains ajoute un thème sérieux au film.

beowulf-wife2

Zemeckis est un très bon réalisateur et nous le prouve encore ici avec de beaux plans et des mouvements de caméra maîtrisés. Ses décors sont superbes et subliment la vision que nous avons tous de cet ambiance et environnement.

beowulf3

La bataille marine du début avec ses monstres marins est époustouflante et le final avec le dragon est digne d’un film fantastique même s’il est bien loin de Smaug…

beowulf SEA MONSTER 2

Beowulf

La bande originale du film est très agréable avec des sonorités nordiques, mais aussi typiquement Irlandaises ou Écossaises. Rien d’étonnant à cette qualité puisque c’est Alan Silvestri qui signe la musique, Monsieur Retour vers le Futur et Forest Gump. On retrouvera les sonorités d’un Elder Scroll: Skyrim avec cette même utilisation des voix en fond. La chanson du générique finale est pleine d’émotion!

CONCLUSION

Au final, La Légende de Beowulf est un bon film fantastique, divertissant et empreint d’un souffle épique et de jolis moments d’émotion. Difficile alors de comprendre la salve de critiques négatives qu’a reçu le film même si la technique n’est pas toujours au rendez-vous.

Thomas le magicien

rabierAujourd’hui c’est samedi: vive les petits!

9782021012866

Thomas a reçu en héritage le prestigieux nom de Thomas Edison. Persuadé d’avoir la même créativité que le formidable inventeur, le garçon décide de suivre ses traces. De bricolages loufoques en déceptions, Thomas va finalement trouver la voie qui est la sienne…

Quel joli album jeunesse! L’histoire est touchante et Thomas très attendrissant. La fin n’est absolument pas attendue et la pointe de tendresse avec la grand-mère est très mignonne. On regrettera juste que la chute donnée, l’histoire ne se développe pas un peu plus, car on aimerait bien voir juste une planche où l’on voit le talent de Thomas se développer.

La mise en page est travaillée avec soit des illustrations en longueur soit en largeur et toujours des petites décorations autour du texte.

DSCF2174

Les illustrations sont sublimes avec un vrai parti pris vintage, ambiance feutrée presque steampunk parfois.

t-le-magicien3Le petit Thomas est tout en rondeur et rousseur avec de grands yeux expressifs et rieurs. Un petit garçon qui séduira tous les enfants! Son chien est assez craquant.

DSCF2173

CONCLUSION
Thomas le Magicien est un très bel album jeunesse à découvrir. Beaucoup de travail sur les illustrations et un texte plein de poésie et de surprises.

La petite souris et la dent (petit album Auzou)

rabierAujourd’hui c’est samedi: vive les petits!

souriscov

Citronnelle est une adorable petite souris et elle est boulangère pâtissière. Mais pas seulement ! Chaque nuit, elle part en mission. Car Citronnelle a un secret bien à elle : c’est l’experte des dents de lait ! Elle est plus connue sous le nom de : « La petite souris ». Jusquau jour où elle va trouver une drôle de dent ! Mais à qui appartient-elle ? Elle part donc mener sa petite enquête

Encore un beau petit livre dans la collection "Mes p’tits albums" chez Auzou!

Cette petite histoire de souris dans un univers très mignon permet de dédramatiser le dentiste chez les enfants. Si l’histoire est amusante et se présente un peu comme une fable, il y a quelques incohérences dommageables. En effet, la petite souris est une experte en dent de lait, mais ne reconnaît pas la canine du petit chat alors que l’animal vit lui aussi dans le village. Le fait d’en avoir fait une experte amoindrit, je trouve, la découverte finale. Cependant, j’ai pensé tout du long qu’il s’agissait d’une dent d’enfant et finalement on est surpris par le choix de l’animal, car qui pourrait dire qu’une souris et un chat feraient la paire!

Les illustrations de Delphine Bodet sont d’une rare beauté! Certaines illustrations ont plus de détails que d’autres, mais on remarquera surtout le travail méticuleux sur les couleurs.

souris

6da35526f82004

Avec la plume tendre et amusante de Virginie Hanna, Delphine vient ajouter sa touche merveilleuse qui confère à l’album une véritable ambiance féerique. Pour certaines illustrations, on se dit que l’illustratrice devrait peut-être travailler pour l’animation tant son style est très graphique.

de81d00ecff988

CONCLUSION

Malgré une petite incohérence dans la mise en place de l’intrigue, La petite souris et la dent est un album jeunesse d’une très belle qualité. Si même la petite souris créé des confiseries, alors les enfants seront ravis de suivre son exemple. À lire avant d’aller chez le dentiste!