30 jours de nuit (1/5)

mercrediAujourd’hui c’est mercredi: ciné party! 

30 jours de nuit

Alaska, de nos jours. Au cœur de l’hiver, les habitants de la paisible ville de Barrow s’apprêtent à passer, comme tous les ans, un mois sans soleil. A la suite d’une série événements étranges, Eben et Stella, les deux shérifs locaux, vont découvrir l’invraisemblable vérité. Un gang de vampires a investi la ville pour l’éradiquer de tous ses habitants. Eben et Stella vont organiser la riposte, mais peut-on tuer ce qui est déjà mort ?

J’avais entendu du bien de ce film et du coup pour cet Halloween 2014, je me suis dit « tiens, regarde-le! ». Mais en fait, j’ai envie de vous dire: « Ne le regardez pas! ».

Déjà, quand un film débute par une meute de chiens violemment tués, ça n’augure rien de bon! Après, il faut toujours laisser une chance, mais cette fois, la chance n’est pas méritée.

30 jours de nuit 05

Commençons quand même par les quelques points positifs.

L’environnement est original. Les Grands Nords et ses étendues désertes sont des lieux reculés que nous ne connaissons pas; dont nous ne maîtrisons pas les codes. Ainsi, l’ouverture du film laisse présager plus de tension avec une ambiance un peu glauque et glaçante (un peu comme on nous le vend derrière la jaquette du DVD…).

Le traitement des vampires est plutôt intéressant puisqu’il reste sur le côté animal et sauvage de ces créatures qui sont à l’origine des tueurs sanguinaires. Parfois, ils oscillent entre le vampire et le zombie ce qui n’est pas la meilleure chose.

G8409930661522

On se rend vite compte que la mise en scène et la réalisation sont réussies. Il y a des plans très esthétiques dès le début (le tournage en Nouvelle-Zélande explique en partie la beauté des décors), les effets du sang sur la neige sont assez beaux ainsi que le travail sur la lumière qui, malgré la disparition du soleil, existe tout de même. Les ambiances de nuit sont donc tout à fait appropriées au genre de film que nous visionnons.

barren-barrow

Le face à face final entre le maître vampire et Eben n’est pas très bien chorégraphié, assez brouillon et flou. Ah, attendez… je crois que j’ai accéléré vers la fin. Au temps pour moi…

Sinon Josh Hartnett s’en sort pas trop mal même si parfois ses mimiques ont tendance à être un peu too much. Mais son personnage est assez sympathique, passant d’un jeune mec froid un peu désabusé, à un héros touchant même si la conclusion est plutôt ridicule…

30-jours-de-nuit-30-days-of-night-09-01-2008-2-g

Mais à part ça, qu’y a-t-il d’intéressant dans le film de Slade? Rien. Très vite bien sûr, on se pose la question de savoir ce que font ces vampires ici; les personnages se demandant même plusieurs fois « mais que veulent-ils? » et je trouve ça particulièrement grossier de ne pas apporter la réponse à ses propres personnages! Du coup nous, on ne sait pas non plus et il devient donc clairement impossible de ressentir une quelconque tension puisqu’on a l’impression qu’ils font ça gratos! Quant aux survivants, ils se cachent puis sortent pour se cacher à nouveau et ressortent pour trouver une nouvelle cachette! Quel cheminement trépidant! Quand au bout de 18 jours ils arrivent enfin à se bouger pour se rendre au magasin, sur quoi tombent-ils?

52

Oh vraiment pas de pot! A ce moment-là, on se demandait à quel moment on aurait le droit à l’enfant transformé.

Revenons un instant sur les vampires qui parlent une langue inconnue pour faire un peu genre! On ne sait jamais d’où ils viennent et comme seul le maître vampire parle et toujours par énigmes, on n’a aucun repère sur la mythologie créée pour ce film (à la base, une BD).

CONCLUSION

Quant aux messages et thèmes du film, ils sont inexistants! Quand l’histoire se termine, vous n’avez rien appris, rien ressenti, certainement pas réfléchi, mais encore moins été divertis! A côté, même Byzantium avait plus de cachet…

SPÉCIAL happy-halloween-images-2

Halloween, une vieille fête britannique dans la modernité américaine

6a00d83451d8bb69e2017d3cf2d4ef970c-450wi

C’est bientôt Halloween et si l’on sait tous qu’on se déguise, qu’on se fait peur et que les citrouilles sont à l’honneur, voici un article d’un professeur à la Sorbonne qui analyse cette fête au sein de la culture américaine. De quoi apprendre de nouvelles choses!

http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/comm_0588-8018_2005_num_77_1_2264

SPÉCIAL happy-halloween-images-2

[EXPO] Dessins du studio Ghibli

expo_ghibli_artludique01

Après la déception de l’expo Pixar, je dois dire que cette fois-ci, j’en ai pris plein les yeux!

La nouvelle exposition du musée Art Ludique nous entraîne dans les studios Ghibli à la découverte du layout (dessins préparatoires pour l’animation) des plus grands chefs d’oeuvre de Miyazaki et Takahata. Si j’avais reproché le manque de détails et un problème de cible dans l’expo Pixar, il n’en est rien ici. Les passionnés et travailleurs de l’animation vont découvrir des centaines de dessins avec explications à la clef. Pour ceux qui connaissent déjà l’étape layout, admirer tout le travail effectué sur ces films est un régal! Pour les autres, même sans connaître le process d’animation, il sera agréable de se perdre dans les nombreuses salles tapissées de dessins de diverses tailles, parfois réalisés par les deux maîtres eux-mêmes.

ponyo-the-cliff-by-6c7d-diaporama

studio.ghibli.layout.designs.p026-750x400

Avec tout ce qu’il y a à regarder et à détailler, la visite dure bien entre 1h30 et 2h; de quoi vous donner envie de revoir certains Ghibli ou tout simplement de vous plonger dans l’animation japonaise!

castle-in-the-sky-0d2a-diaporama

Les salles ont été sobrement décorées avec une ambiance japonisante ou des Susuwatari qui vous accueillent aux coins des pièces!

8_1_12_expo-ghibli-musee-art-ludique

Le principal émerveillement de l’exposition vient de la salle entièrement dédiée à Chihiro avec ses 100 et quelques layout dont certains font 2 mètres! Un moment magique où l’on voit presque tout le film se dérouler devant nous grâce à ses dessins tapissant les murs.

8_1_10_expo-ghibli-musee-art-ludique

L’exposition se conclue sur quelques layout du prochain film des studios, Souvenirs de Marnie (sorti cet été au Japon, prévu le 15 janvier 2015 chez nous) ainsi que du dernier Takahata Le conte de la princesse Kaguya. De jolis cadeaux pour terminer un cheminement merveilleux dans l’univers Ghibli.

De plus, l’exposition permet aux visiteurs de se rendre compte de la quantité de travail des graphistes, storyboarders, layout-man et animateurs sur un film d’animation 2D. Un bon moyen, aussi, de reconnaître ces métiers artistiques!

Molly Moon arrête le temps!

jeudiAujourd’hui c’est jeudi: littérature pour les lutins! 

téléchargement

Après Broadway, Molly Moon fait des étincelles à Hollywood ! Molly Moon, l’étourdissante orpheline de Hardwick House, avait fait le serment de se ranger et de ne plus jamais utiliser ses dons d’hypnose… Mais le monde est désormais truffé d’hypnotiseurs de la pire espèce, et Molly Moon va devoir s’attaquer au plus dangereux d’entre eux : Primo Cell, milliardaire sans scrupules et envoûteur de stars à Hollywood. Première mission pour Molly, son ami Rocky et sa fidèle Pétula ? Se rendre incognito à la cérémonie des Oscars, où de surprenantes révélations les attendent. Alors que Molly Moon engage une lutte sans merci contre son redoutable ennemi, elle se découvre un nouveau pouvoir, encore plus vertigineux : celui d’arrêter le temps !

Georgya Byng est définitivement une auteure douée pour la jeunesse. Ce second tome est aussi bon que le premier et tout en proposant un superbe divertissement, dénonce adroitement le milieu du show-bizz. Les personnages sont toujours aussi bien travaillés notamment Molly et Rocky qui ont grandi logiquement depuis le premier volume. Byng aborde également les liens de parenté, l’amitié, la responsabilité de nos choix, mais aussi que veut dire avoir du courage ou aider les autres.

Le roman se lit facilement et il est très difficile de le lâcher! C’est drôle, touchant et pétillant. Les dialogues sont toujours justes, sans niaiserie. Les aventures de Molly sont un peu moins farfelues que dans le premier volume, car la réalité de la vie la rattrape, mais quand elle découvre qu’elle peut arrêter le temps, le roman prend une tournure plus fantastique. Cependant, la corruption politique est tissée en toile de fond ce qui rend le roman beaucoup plus réaliste.

CONCLUSION

Il n’y a aucune fausse note dans ce tome 2! Je le conseille vivement à toutes celles et ceux qui aiment la littérature jeunesse, mais surtout pour faire plaisir à une petite fille dès 9 ans!

A suivre pour le troisième tome… 

coupdecoeurromans SEPTEMBRE

Opération Casse-Noisette (3,5/5)

vendrediAujourd’hui c’est vendredi: anim en folie! 

Opération casse-noisette

Surly est un écureuil malin et ingénieux. A peine débarqué en ville, il repère un magasin de noix avec un stock suffisant pour nourrir tous les animaux de la forêt pendant l’hiver. Mais pour pénétrer cette forteresse, il va avoir besoin d’aide. Assisté de ses amis, il va mettre au point un plan rocambolesque pour organiser le vol du siècle!

Mal noté un peu partout, Opération Casse-Noisette est pourtant un film d’animation très agréable à regarder et franchement drôle! J’ai un peu de mal à comprendre ce qui a posé problème aux critiques…

Un peu de folie s’il vous plaît!

Surly est un écureuil qui fait bande à part et ne souhaite pas s’inquiéter du sort des autres habitants du parc. Mais lorsqu’il découvre avec son meilleur ami Buddy, le rat muet, un chariot de noisettes tenu par des malfrats, la situation change complètement. Andie, une femelle écureuil, découvre que Surly a trouvé une énorme réserve de nourriture et compte sur le sens du partage de son compatriote pour faire vivre les animaux du parc pendant l’hiver. Si d’abord Surly n’aide les animaux que pour prendre sa part puis partir, la découverte des méfaits de Racoon, le chef du ravitaillement change son point de vue.

Certes, Opération Casse-Noisette n’a pas un scénario des plus original quand on voit défiler devant nous une quête de héros classique; un égoïste au grand cœur qui finit par devenir le sauveur. Cependant, étant donné qu’on ne demande pas à tous les studios d’être Pixar ou Dreamworks, le film se regarde avec grand plaisir, car les personnages sont très bien travaillés. Surly est un protagoniste drôle, mais surtout complexe qui nous fait prendre conscience qu’il est toujours plus difficile de partager que d’être seul tranquillement dans son coin. Racoon, brillamment interprété par Liam Neeson, est un antagoniste passionnant dont les actions font un beau parallèle avec le comportement des puissants dans notre société. Buddy le rat est sans doute le personnage secondaire le plus attachant. Muet, un peu simplet, il semble pourtant être le seul à prendre au sérieux son amitié avec Surly qui a tendance à le prendre pour un attardé.

The-Nut-Job-Trailer-5

Les gags s’enchaînent à un rythme effréné et fonctionnent vraiment bien. Les jeux de mots avec « nuts » montrent une maîtrise dans les dialogues et permettent notamment au personnage de Buddy de ressortir un peu plus. Il n’est pas possible de ne pas trouver de la dynamique dans ce film où les personnages sont toujours en action!

the-nut-job-movie-2

 Deux histoires se déroulent devant nos yeux puisqu’en parallèle du casse de noisettes, un casse de banque est préparé par un groupe de malfrats qui vont être perturbés par une troupe d’animaux de la forêt. La double intrigue est frappante puisque l’évolution des personnages est similaire entre les animaux et les hommes. Les gags des uns répondent à ceux des autres !

Une animation à la hauteur

Opération Casse-Noisette n’est certes pas un film d’animation d’une qualité remarquable, mais la 3D est loin d’être bâclée et les personnages surtout possèdent un large panel d’expressions tout à fait réalistes.

The-Nut-Job-post-12

Il y a un beau travail sur les ambiances, mais surtout sur la couleur des décors. Nous sommes en automne et les mattes sont de belle qualité comme les textures sur les arbres ou le travail sur la lumière.

the-nut-job-movie-photo-18

Avec 1h25 qui se tiennent très bien, on aura du coup du mal à comprendre la fin et son générique « Gangnam Style » qui n’a absolument rien à faire là et gâche un peu l’émotion finale (bien que largement prévisible).

0c2ad808a353ee5fe4acd71cf6685d70

CONCLUSION

Opération Casse-Noisette est un dessin animé à montrer aux enfants pour toutes les valeurs d’entraide et d’amitié qu’il véhicule ainsi que pour les nombreux gags bien ficelés. DVD et blu-ray sortiront le 1er Décembre.

Chouquette et les secrets magiques

samediAujourd’hui c’est samedi: vive les petits! 

9782733823743

Ravissante petite chenille verte, toujours souriante, Chouquette n’a qu’une idée en tête : faire de la magie ! Chaque jour, elle essaye mais rien ne se passe. Loin de se décourager, elle décide de partir en voyage, à la recherche des secrets magiques…

Quel joli album dans cette belle collection d’Auzou!

Le texte de Yann Walcker est simple, mais pétillant et drôle. L’histoire traite de la confiance en soi, mais aussi de la persévérance. La petite Chouquette est toute mimie et la mise en avant de l’univers des insectes montre aux enfants un écosystème qui a l’habitude de rebuter.

Le travail d’illustrations de Charlotte Ameling est superbe. Son style graphique est très original, mais surtout très coloré ce qui lui permet de s’amuser vraiment avec les insectes, mais aussi l’intérieur de la maison de Chouquette hyper girly.

9782733823743_pt01

DSCF2259

L’illustratrice maîtrise vraiment les expressions du visage et joue avec ses petites créatures leur insufflant une véritable personnalité.

DSCF2258

Les ambiances sont tout en douceur, en légèreté et en courbes. Le texte et les illustrations se marient parfaitement.

Un petit album Auzou à découvrir!