Dark Fantasy·Fantasy·Livres

L’Ange du Chaos – L’agent des ombres tome 1 Michel Robert (18/20)

livre Aujourd’hui c’est mardi: littérature pour les grands magiciens!

9782266174138

Jeune aspirant au service de l’Empire de Lumière, Cellendhyll de Cortavar a été trahi par ses amis et accusé de meurtre. Laissé pour mort dans un cachot, il n’a dû sa survie qu’à l’intervention des puissances du Chaos. Dix ans ont passé. Le jeune homme idéaliste est devenu un mercenaire impitoyable. Il n’attend qu’une chose : se venger de ceux qui l’ont trahi. Le seigneur Morion du Chaos lui confie alors une délicate mission : infiltrer l’Empire de Lumière et faire échouer son grand projet de conquête. Le moment est venu pour Cellendhyll d’assouvir sa vengeance…

Quelle incroyable découverte que ce premier tome du cycle L’Agent des Ombres de Michel Robert! Le roman se dévore même s’il faut bien l’avouer, s’attacher à Cellendhyll semble impossible au départ.

Personnage sombre, patibulaire et sans émotion, l’Ange du Chaos est un survivant torturé qui ne rêve que de vengeance. Mais peu à peu, on apprend à connaître le bonhomme et tout n’est pas si blanc ou noir. Et c’est là où réside toute la qualité du roman! Car tout en utilisant les notions de Lumière, Chaos et Ténèbres, Michel Robert réussit à sortir du manichéisme habituel pour nous livrer finalement de vrais débats sous-jacents sur la religion, la guerre et la politique.

Du coup, notre cher Ange du Chaos devient un protagoniste très attachant dont on a envie de suivre les aventures; dont on a envie de voir sa vengeance s’assouvir.

Si l’on peut parfois être rebuté par certaines scènes assez violentes, elles servent sans contexte l’action et ne sont jamais gratuites même si elles peuvent nous mettre mal à l’aise. Le style de l’auteur est à la fois fluide et soutenu ce qui donne un roman extrêmement bien écrit avec une vraie plume littéraire tout en n’oubliant pas le divertissement que la Fantasy doit logiquement procurer.

Les deux personnages gravitant autour de Cellendhyll qui m’ont le plus marqué sont la Gitane et Reydorn le mage. Entre une femme à la fois forte et romantique, et un mage débonnaire, mais puissant, Michel Robert propose des personnages secondaires qui ont du coffre! On est assez loin de la Fantasy traditionnelle: à part les différentes castes et créatures du monde, l’auteur a travaillé autre chose qu’une quête du héros.

CONCLUSION

Le premier tome de L’Agent des Ombres est un superbe roman qui se lit rapidement. On peut rajouter que le choix de chapitres courts permet de ne pas se lasser dans la lecture et d’avancer plus vite. On a envie de continuer à suivre Cellendhyll, mais surtout de découvrir les plans des puissants chefs de la Lumière, du Chaos et des Ténèbres…

coupdecoeurmars 2014

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s