Aventure·Fantastique·Jeux·PS3

Assassin’s Creed Revelations

dimancheAujourd’hui c’est dimanche: jouons!

ME0001404349_2

Desmond retourne dans les mémoires d’Ezio Auditore, maintenant âgé de 52 ans et au terme de sa quête d’Assassin. Celui-ci recherche les secrets du grand maître assassin Altaïr Ibn La-Ahad se situant dans la bibliothèque de la forteresse de Masyaf. Il y découvre l’entrée d’une pièce secrète, mais surtout un groupe de soldats Templiers opérant dans cette région sous couvert de l’ancien Empire Byzantin. Ezio apprend que les autres clés se trouvent à Constantinople , alors capitale de l’Empire ottoman dominant la Cappadoce, où elles ont été cachées par Niccolò Polo. Les emplacements des clés sont encodés dans des textes, eux-mêmes dissimulés dans les monuments de la ville et afin de déchiffrer les écrits du voyageur, Ezio fait appel à Sofia Sartor, une libraire italienne avec qui il entame une relation amoureuse. Ezio découvre aussi que les clés renferment des souvenirs d’Altaïr, qui aident le maître Assassin à décider quel sera son avenir et celui de son ordre.

Ezio doit également reprendre Constantinople tombée aux mains des Byzantins avec l’aide de Yusuf Tazim, le chef local des Assassins. Ils se retrouvent ainsi impliqués dans le conflit entre le Prince Ahmet et son frère Selim, tous deux désireux de s’emparer du sultanat. Ezio y fait aussi la connaissance d’un jeune étudiant, Suleiman, en réalité fils de Selim et prince Ottoman qui soupçonne un complot des Byzantins. En effet, Ezio découvre que Manuel Palaiologos est en train de lever une armée avec l’aide des Templiers pour renverser le pouvoir et restaurer l’Empire byzantin. Les deux hommes s’affrontent dans le repaire de Palaiologos, dans les montagnes de la Cappadoce. Là, Ezio découvre que le véritable chef de l’opération est Ahmet, l’oncle de Suleiman, qui souhaite atteindre lui aussi la bibliothèque afin d’utiliser les connaissances qui y sont contenues pour instaurer l’ordre idéal.

De retour à Constantinople Ezio part défier Ahmet, qui a tué Yusuf et pris Sofia en otage. Après un assaut sur l’arsenal de la ville, Ezio et Ahmet conviennent d’un échange : les clés de Masyaf contre la vie de Sofia. Ezio est donc contraint de donner les clefs à Ahmet. Lorsque le conflit est réglé, Selim ordonne à Ezio de quitter la ville avec Sofia et de ne plus revenir, laissant la vie sauve à un homme que Suleiman tient en grande estime.

Ezio et Sofia partent donc pour Masyaf où ils ouvrent la bibliothèque d’Altaïr, mais celle-ci ne contient aucun livre, aucune révélation, seule réside au centre du sanctuaire des assassins, la dépouille d’Altaïr, mort de vieillesse et tenant une dernière clé.

Assassins, bienvenue à Constantinople! Ezio a quitté sa famille pour trouver les clefs de Masyaf qui lui en apprendront plus sur la Pomme d’Eden. On retrouve la même mécanique que dans le précédent volet avec en objectif secondaire la reconstruction de Constantinople gangrenée par les Templiers à la solde des Byzantins. C’est un dénommé Yusuf, chef des Assassins de la ville, qui prend Ezio sous son aile et lui demande son soutien.

assassin-s-creed-revelations-playstation-3-ps3-1307403617-012

Si certains pourraient regretter la répétition des actions, l’intrigue principale est aussi palpitante que celle à Venise avec une véritable découverte historique de l’époque et de la ville. L’histoire de Suleiman et les intrigues de cour du sultanat de l’actuelle Turquie ne sont pas un univers auquel nous sommes habitués et tous les passionnés d’histoire pourront s’y retrouver.

De plus, le scénario exploite également la Cappadoce (Anatolie) et sa ville troglodyte, une nouvelle exploration de terrain pour les joueurs et une ambiance très différente, beaucoup plus oppressante. La part belle est également faite aux navires avec beaucoup de séquences au sein de l’Arsenal de Constantinople. De quoi donner un avant-goût pour le Black Flag

ACR_SP_SC_09_Constantinople_ONLINE_ImperialNorthPort_SD

Ezio est encore plus attachant: vieilli et fatigué, il n’en reste pas moins toujours attaché aux valeurs des Assassins et vous serez ravi de développer votre propre guilde avec de nombreuses missions à réaliser.

90541-ezio-auditore-assassins-creed-revelations

Il est cependant toujours difficile de s’attacher à Desmond, perdu dans les méandres de sa conscience. Les incursions dans l’Animus se sont faites pour ma part à reculons.

La fin est, comme pour le précédent volet, un peu étrange et ne nous éclaire pas plus sur la fonction de la Pomme d’Eden. La présence de divinités grecques finit de perdre le joueur et on se demande si les scénaristes ont réellement réfléchi à une fin crédible et cohérente à l’histoire de cette lignée exceptionnelles d’Assassins (Lost?).

CONCLUSION

Assassin’s Creed: Revelations n’a pas toujours été bien accueilli, à tort il faut le dire, car si les scénaristes reprennent à l’identique certaines situations de l’opus Venise, les nouveaux personnages présentent réellement une force et un atout à leur histoire. Le graphisme a également fait un bon  avec des cinématiques très réalistes (même si l’on est loin du dernier Tomb Raider!).

GRAPHISMES: 20/20

Superbes décors et ambiance orientale tout à fait soignée! Un soin tout particulier a été apporté à l’architecture des bâtiments très détaillés.

assassins-creed-revelations-2

JOUABILITÉ: 20/20

Game-play toujours aussi agréable avec plus de fluidité dans la caméra. La direction du personnage est également mieux maîtrisable.

DURÉE DE VIE : 20/20

Ezio est fort et reste longtemps en vie; cela nous permet de réfléchir plus facilement à nos stratégies d’attaques.

SCÉNARIO: 18/20

Une belle aventure historique à l’époque du déclin de l’Empire Byzantin et de la naissance du sultanat. De quoi en apprendre plus sur cette région rarement mise en avant et sur la prospérité de cette époque (arts & cultures, cultes, population variée, architecture). Le lien avec Desmond est cependant beaucoup plus complexe que d’habitude et certains épisodes avec Altaïr coupent trop brutalement l’intrigue principale. De plus, on peut comprendre qu’acheter des échoppes de médecins et des librairies ne soit pas toujours l’éclate totale!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s