Albums jeunesse·Livres

L’ours et le chat sauvage

samediAujourd’hui c’est samedi: vive les petits!

cvt_Lours-et-le-chat-sauvage_2535

Comment guérir d’une blessure ? Comment combler un vide ? Comment supporter une absence ? Comment survivre à la mort d’un être cher ? L’ours croit qu’il n’y arrivera pas. Qu’il restera inconsolable du départ de son ami le petit oiseau. Il ne se sépare plus du cercueil qu’il lui a fabriqué.  Mais c’est en acceptant de passer par toutes les étapes de la souffrance et du deuil – révolte, souvenirs, chagrin, solitude…– qu’il va enfin reprendre goût à la vie, et faire de nouvelles rencontres.

On m’avait vivement conseillé la lecture de cet album de part sa façon d’aborder un sujet difficile. Mais finalement, je suis assez déçue. Il est possible que cela soit lié à un problème de traduction, car le texte ne m’a pas spécialement parlé. Je l’ai trouvé assez succinct et abrupt, manquant un clairement de poésie.

Les illustrations de Komako Sakaï sont vraiment belles avec une originalité dans la technique qui donne un ton très particulier à l’histoire.

images

06_komako_sakai-300x249

J’ai eu de mal à comprendre le lien entre le fait de reprendre goût à la vie; de retrouver un ami et l’idée de devenir ours danseur. La présentation du deuil et sa façon de le surmonter ne m’ont pas du tout touchée.

Vraiment dommage…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s