Fantastique·Livres

La mécanique du coeur de Mathias Malzieu

mardi Aujourd’hui c’est mardi: littérature pour les grands magiciens!

CVT_Jack-et-la-mecanique-du-coeur-Album-jeunesse_7421

Edimbourg, 1874. Jack naît le jour le plus froid du monde et son cœur en reste gelé. Mi-sorcière mi-chaman, la sage-femme qui aide à l’accouchement parvient à sauver le nourrisson en remplaçant le cœur défectueux par une horloge. Cette prothèse fonctionne et Jack vivra, à condition d’éviter toute charge émotionnelle : pas de colère donc, et surtout, surtout, pas d’état amoureux. Mais le regard de braise d’une petite chanteuse de rue mettra le cœur de fortune de notre héros à rude épreuve. Prêt à tout pour la retrouver, Jack se lance tel Don Quichotte dans une quête amoureuse qui le mènera des lochs écossais jusqu’aux arcades de Grenade et lui fera connaître les délices de l’amour comme sa cruauté.

Si le film n’était vraiment pas à la hauteur de mes espérances avec un scénario brouillon et un survol de certains thèmes, le livre dont il est tiré est très agréable.

Court roman fantastique et poétique, La Mécanique du Cœur nous entraîne sur les pas de l’amour et toutes ses joies comme ses peines. L’ambiance historico-steampunk est plaisante avec différents passages très visuels. L’histoire dure sur plus longtemps ce qui rend crédible l’aventure de Jack, plus que dans le film où l’on courrait après les actions. On remarquera un thème récurrent dans l’histoire: l’hommage régulier aux métiers manuels; aux artisans, qu’ils soient musiciens, horlogers, ébénistes, artistes de cirque, funambules… C’est ce qui donne à l’histoire un ton à la fois désuet et merveilleux; comme si l’on rentrait dans un vieux musée chargé de mystère et de magie.

Jack est ici beaucoup plus attachant et moins niais tout comme la fin plus intelligente et assez surprenante. Les actions du héros sont compréhensibles et malgré ses aventures farfelues, on se prend à rêver d’autant de magie dans notre vie. Les dialogues sont riches et les descriptions à la fois claires et détaillées. Il plane sur le roman une atmosphère légère et joyeuse malgré certains passages émouvants. On sort de cette lecture plaisir avec le sourire aux lèvres et l’envie de se balader en plein air!

On s’étonnera du fait que Malzieu n’est pas exactement adapté son roman alors que la construction de son intrigue tenait déjà la route. Sa propre adaptation cinématographique est un mauvais reflet de son livre bien écrit avec un vocabulaire intéressant et des tournures de phrases amusantes. On reconnaîtra la patte d’un bon auteur et malheureusement pas celle d’un bon scénariste…

La Mécanique du Cœur, c’est un petit roman à lire pour faire une pause entre deux gros pavés; une histoire pleine de mélodie et d’émotions.

Publicités

Une réflexion au sujet de « La mécanique du coeur de Mathias Malzieu »

  1. Oh comme je suis d’accord avec toi ! Un si petit roman chargé d’une si grande dose d’émotion à côté d’un film qui n’est pas à voir pour qui a aimé le livre ! On ne peut pas être bon en tout et être chanteur, très bon parolier ainsi qu’écrivain c’est vraiment pas mal pour un seul homme. 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s